Atelier Charlotte Auzou,  Couture,  Hauts,  Patrons

Top Août, le top minute

Le soleil se fait bien attendre, c’est sûr, mais cela ne m’empêche pas de continuer à coudre des vêtements d’été. Et en ce moment, ce sont surtout les patrons avec les jolies découpes dans le dos qui attirent mon attention.

Le top Août

C’est en cherchant à faire un autre patron de l’ouvrage Ma Garde Robe Pour Toute L’année de l’Atelier Charlotte Auzou, que je suis retombée sur ce petit top au dos bien sympathique.

Ce top tombait à point nommé, car j’avais envie de coudre quelque chose de simple et rapide.

Un devant simple, un dos creusé et de longues bretelles à nouer composent ce haut.

La viscose Tabby Shell

Je suis fan d’Atelier Brunette. Après la double gaze Stardust dans laquelle j’ai réalisé le top Épicéa, j’avais envie de m’essayer à l’une de leur viscose. Ici, c’est donc la Tabby shell qui est à l’honneur.

La conception et les instructions

C’est le deuxième ouvrage que je réalise à partir de ce livre ( J’avais préalablement cousu le pantalon pyjama février).

Je ne peux donc qu’une nouvelle fois dire que les instructions sont claires et qu’il est agréable de pouvoir se référer en fin de livre à différentes techniques de couture.

Ici, j’ai bien aimé découvrir une autre façon de faire un ourlet. Je pense que je vais pas mal adopter cette méthode à l’avenir.

Ce top est vraiment simple à réaliser. C’est un peu long de faire son biais, mais avec les bons accessoires ça se fait vraiment tout seul.

Le seul petit point technique côté couture, pour moi, c’est le surpiquage. En effet, il n’est pas toujours simple de coudre très près du bord. Il faudrait que j’investisse dans un pied spécifique.

Hormis le temps de préparation du tissu choisi, le top s’est cousu en un éclair.

Le travail de la viscose

Ah la la, pas facile facile de travailler la viscose. Je m’étais faite avoir l’année dernière. J’avais coupé un tissu viscose, la bouche en fleur, comme si c’était un coton. Bien mal m’en a pris quand après la découpe, j’ai compris que ça n’allait pas le faire du tout. Tout était de traviole.

La jupe vient de chez Modcloth

Cette fois-ci, je me suis donc appliquée pour ne pas gâcher mon tissu.

Le plus important, c’est l’A-MI-DO-NA-GE, c’est-à-dire « rigidifier » temporairement le tissu, car, magie, ça s’en va au lavage !!!

Alors, j’ai bien essayé de réaliser un amidonnage maison (avec de la maizena), d’après des recettes trouvées sur le net mais ça n’a pas fonctionné. J’ai fini par acheté une bombe spéciale, j’avoue. Mais Il faut que je creuse encore cette histoire d’amidonnage maison pour être un peu plus écolo.

Je me suis aussi équipée d’un cutter rotatif (exit les ciseaux pour la viscose). J’ai découpé chaque pièce l’une après l’autre, sans plier la laize. (Il faut donc décalquer le patron en conséquence.)

On fait le bilan

J’ai déjà envie de m’en faire un nouveau top Août ! c’est dire si je l’aime bien ce top estival !

Je suis contente de mes finitions et d’avoir réussi à maitriser la viscose. Je la trouve agréable à porter. Cependant elle est peut être légèrement transparente. Et comme le top n’est pas soutien gorge compatible, j’aurai du le doubler. La solution serait sans doute de porter un soutif à coques adhésives, pour que je sois complétement être à l’aise et pouvoir pleinement profiter de cette cousette cet été !

Si vous voulez coudre ce top

*****

A bientôt,

— Marina —

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *