Couture,  Patrons,  Republique du Chiffon

Combinaison Paule, ma première combi d’été

Je n’avais pas de combinaison dans mon armoire, à part ma salopette que je mets, remets, reremets de manière assez exclusive depuis plusieurs semaines (des fois, je la lave…). Déjà, parce que c’était bien pratique avec le temps maussade qu’il a fait, mais surtout pour son confort absolu. Avec ce constat, il me fallait un vêtement de ce type version été. Et c’est là que la combinaison Paule entre en jeu.

La combinaison Paule

La combinaison Paule est l’un des derniers patrons sortie chez République du Chiffon (ou RDC) au printemps dernier. Comme toujours, RDC tape juste dans mes goûts. J’ai donc tout de suite craquée pour ce modèle ainsi que pour la robe Violette.

C’est une combinaison loose, contemporaine. Les détails sont graphiques avec ses jeux de triangle aux poches et à la jointure du bas et du haut du vêtement. Dotée d’un joli décolleté dans le dos (sg compatible), la combinaison se ferme par des nœuds aux épaules.

combinaison paule
C’est par où les vacances ?

Je trouve qu’elle a un coté à la fois très japonisant dans l’esprit et très régressive dans la forme.

Le tissu, du lin à la ramie

J’allais opter pour un tissu en lin noir à la base. Mais mon amie, Jacqueline Sparadra, m’a suggéré de sortir de mes sentiers battus et d’opter par exemple… pour du vert ! Au même moment, Jolies Bobines (la sympathique Papesse de tous.tes les couturièr.es) nous présentait sur son instagram des cousettes en lin vert, dont une magnifique combinaison Aime comme Millésime, faite dans un tissu de chez Meetmilk. Ça a fini par me décider.

Malheur, le coloris était en rupture de stock.

Au fil de mes recherches, je suis finalement tombée sur, non pas un lin, mais une ramie couleur émeraude.

Ramie ? késkécékéca ? Et bien figurez-vous que c’est plante de la famille des orties, qui a un aspect proche du lin, une fois tissée.

Le coloris est actuellement en rupture de stock chez Atelier de la Création. (Mea Culpa, j’ai acheté les dernier 180 cm qui restaient pour faire Paule.)

Un patron pour débutant.es

Le patron, en lui même est simple à réaliser. L’assemblage est conçu pour les débutant.es. Avec de la patience et de la minutie, la réalisation des pointes et des raccords sont accessibles.

Biais vs parmenture

Le patron prévoit 3,50 m de biais à poser aux emmanchures et à l’encolure. Je n’avais pas assez de tissu pour créer mon propre biais mais, surtout, j’avais envie de créer moi-même ma première parmenture maison.

J’y suis allée au feeling pour le dessin de la parmenture. J’ai repris les contours de l’encolure et des emmanchures du dos et du devant évidemment et j’ai crée a main levée la courbe du bas de la parmenture.

J’ai pour l’occasion choisi un liberty car je n’avais plus assez de tissu.

Ce n’est pas parfait car la parmenture dépasse derrière malgré le repassage. Il aurait fallu faire une sous piqures pour qu’elle reste bien en place. Les bretelles sont un peu trop rigides à cause du thermocollant que j’ai utilisé. Mais pour une première vraie modification et création empirique d’une pièce de patron, je suis contente.

il a une forme chelou mon sac. Mais il a 10 ans, m’okay ?!

Faire et défaire, c’est travailler

L’erreur de taille

Chez RDC, je suis sur trois tailles : 40 poitrine / 42 taille / 38 hanches. Pour ma jupe Annette, je suis partie sur un 42 et tout tombait nickel. J’ai donc décidé de partir aussi sur du 42, sans grader, en me disant que l’effet loose serait légèrement accentué.

Bon.

Comment dire.

C’était plutôt un effet La Loose.

C’était trop grand, bien trop grand au niveau des hanches et de la taille. Et avec ma silhouette mi-rectangle, mi-pyramide inversée (Christina, sort de ce corps) le rendu était pas top.

On laisse tomber ou bien ?

A ce moment là, j’avais le choix entre bazarder le tout et aller mater une série, ou bien recommencer avec les mêmes pièces (car plus assez de tissu, remember) ?

Vous devinez ce que j’ai fait…

J’ai pris mon découd-vite et j’ai décousu (pas vite) en matant The Handmaid’s Tale.

same color, different style

j’ai ainsi repris les poches et les jambes pour que cela corresponde à un 38 et j’ai gradé les deux pièces du haut à tâton, en faisant des essayages. Il n’y a que la parmenture que je n’ai pas décousu.

Après tous ses efforts, j’ai enfin ma combinaison Paule !

combinaison paule. de face.

La même combinaison Paule, ça vous branche ?

On fait le bilan de ma cousette !

J’adore :

  • Le look chill et estival
  • Le confort
  • Les détails graphiques
  • Le tissu choisi

J’aime un peu moins :

  • Les nœuds qui sont plus courts que sur les photos promos
  • Les bretelles thermocollées qui sont donc un peu rigidifiées
  • La prochaine fois, je ferais plus attention à la gradation

Ma petite Paule, je l’ai eu au prix d’une persévérance accrue, mais cette combinaison est vraiment l’un de mes must-have de l’été qui arrive.

Top confort pour aller chiller à la plage et flâner dans les rues ensoleillées.

A bientôt,

— Marina —

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *